Journal

Lettre de gestion

FDC Transatlantique - Lettre mi-avril 2019

Bruno Demontrond

Bruno Demontrond, Responsable de la gestion Actions Internationales

17/04/2019
 FDC Transatlantique - Lettre mi-avril 2019
Les premières publications de résultats des entreprises américaines n’ont eu aucun impact sur la fièvre haussière des marchés d’actions.

Le niveau de valorisation des indices d’actions internationales nous parait intégrer une grande partie des bonnes nouvelles, notamment sur les sociétés les plus sensibles au cycle de croissance mondiale (semi-conducteurs, composants industriels…).

VIE DES MARCHES D’ACTIONS

Les marchés d’actions continuent d’être soutenus par les avancées sur les négociations commerciales entre Chinois et Américains. Cependant, les sujets touchant à la propriété intellectuelle et aux mécanismes d'application d’un traité commercial continuent de présenter des points de désaccord entre les deux parties.

Les minutes de la réunion du FOMC des 19 et 20 mars soulignent que​, contrairement aux anticipations récentes des investisseurs, les membres de la Fed ne sont pas prêts à abaisser prochainement les taux directeurs. Néanmoins, ces mêmes membres mettent en avant que la patience de la banque centrale américaine devrait être longue…

GESTION DU FONDS

Principaux résultats

Finance

JP Morgan Chase enregistre au 1er trimestre un produit net bancaire de 29,85 milliards de dollars (vs. 28,05Md$ estimé) en hausse de 4,7% sur un an. Les bénéfices par action ressortent à 2,65$ contre 2,35$ anticipé par le consensus. Nous noterons que JP Morgan affiche les meilleurs résultats du secteur grâce à la bonne performance de ses activités dans la banque d’entreprise et d’investissement. Dans la banque de détail, les prêts ont augmenté de 4% et, plus globalement, le volume total de prêts est de 916,6 milliards de dollars au 1er trimestre vs. 907,3 milliards de dollars au 4ème trimestre 2018, et progresse de 6,4% sur un an.

Santé

UnitedHealth Group enregistre au 1er trimestre 2019 un chiffre d’affaires en hausse de 9% sur un an à 60,31 milliards de dollars (vs. 59,76Md$ estimé). Les bénéfices par action ressortent à 3,28$ contre 3,21$ anticipé par le consensus. UnitedHealth enregistre de bonnes dynamiques de progression de toutes ses activités. Le chiffre d’affaires de son activité assurance santé progresse de 7,6% alors que celui de son activité de gestionnaire de prestations de santé augmente de 11,7%. En termes de rentabilité la marge nette progresse de 5,1% à 5,7% sur un an. Finalement, l’assureur santé enregistre une progression de 22,2% de son résultat net sur un an à 3,47 milliards de dollars. Pour l’année 2019, UnitedHealth relève son objectif de bénéfices par action, passant sa fourchette cible de 14,40$-14,70$ à 14,50$-14,75$.

Les forts mouvements baissiers connus dernièrement par le secteur, à la suite de la polémique sur le risque d’une forme de nationalisation du système de protection de santé américain en cas de victoire de l’aile gauche du parti démocrate aux prochaines présidentie​lles, nous laissent assez perplexes. Nous voyons ces baisses comme des occasions de renforcer notre position en UnitedHealth.

Technologie

International Business Machines (IBM) publie des résultats mitigés sur le trimestre avec une baisse de 4,7% de son chiffre d’affaires à 18,18 milliards de dollars (vs. 18.44Md$ estimé). Les bénéfices par action ressortent à 2,25$ contre 2,22$ anticipé par le consensus. L’essentiel des déceptions vient des activités de services cloud en baisse de 7% sur un an à 6,9%.

Cette publication décevante ne remet pas en cause notre cas d’investissement si cette situation ne se répète pas. Notre principale motivation d’investissement dans la société demeure l’intégration de RedHat, avec la montée en puissance du management de cette société dans l’administration d’IBM. Nous gardons en mémoire le changement de profil de croissance de Microsoft à la suite du départ de S. Balmer, avec la mise en place de la stratégie cloud et de la recherche d’innovations. IBM pourrait connaître la même trajectoire.

Vie des valeurs en portefeuille 

Energie

La production de l’OPEP chute de 534 000 barils par jour en mars, à la suite de la forte baisse de la production vénézuélienne à moins d’un million de barils par jour et de celle de l’Arabie Saoudite.

Chevron annonce le rachat d'Anadarko Petroleum pour 33 milliards de dollars en actions et en numéraire, pour renforcer sa présence dans le bassin Permien et dans le gaz naturel liquéfié. Cette offre représente la plus grosse opération de fusion- acquisition dans le secteur pétrolier depuis l'acquisition de BG Group par Royal Dutch Shell en 2016. Ce rachat pourrait être la première opération d’un mouvement de concentration du secteur, notamment dans le pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Industrie

Selon la presse, Saint Gobain pourrait céder 60% du capital de Pont-à-Mousson au groupe Chinois XinXing. Pour mémoire, Saint Gobain a vendu en novembre dernier à ce même groupe une partie de son activité canalisations pour un montant proche de 200 millions d’euros pour un chiffre d’affaire d’environ 250 millions. Pour information, le chiffre d’affaires de Pont-à-Mousson avoisinerait 1,5 à 1,7 milliard d’euros.

Santé

La filiale de Novartis, Alcon, spécialisée dans les traitements ophtalmiques, cote en tant qu’entité à part entière depuis le 9 avril.
Telecom

L'opérateur télécoms américain Verizon annonce le lancement de son premier service de téléphonie mobile sur un réseau 5G dans deux villes américaines, Chicago et Minneapolis. Les investisseurs seront particulièrement attentifs à la capacité des opérateurs à générer de nouveaux revenus par abonné grâce au passage à cette nouvelle technologie.

Dans le cadre des activités media des opérateurs américains, Verizon noue de nouveaux partenariats, notamment avec Microsoft, afin d’améliorer la technologie de sa plateforme de streaming. De son côté, AT&T réfléchirait, selon le FT, à la vente son unité HBO Europe afin de rembourser sa dette. Par ailleurs, AT&T a vendu sa participation dans Hulu pour 1,43 milliard de dollars.
 
Opérations récentes

Nous avons cédé les positions en Celgene à la suite de l’offre de rachat de Bristol Myers. Face à ces ventes, nous profitons du mouvement de repli sur les assureurs de santé américains pour renforcer nos positions dans ce secteur (UnitedHealth, Anthem). Ces achats correspondent à notre volonté d’adopter un profil de gestion plus prudent et en cohérence avec des taux d’intérêt demeurant particulièrement faibles.

Géographiquement au 15 avril 2019, le poids des Etats-Unis est de 60% et celui de l’Europe de 37% (25% Zone euro, 7% Royaume-Uni, 5% Suisse). Le fonds FDC Transatlantique affiche une exposition nette de 87%.

 
Bruno DEMONTROND, Responsable gestion actions internationales​

La Financière de la Cité propose un service de gestion d’actifs pour compte de tiers. Elle développe en priorité des relations d’affaires en direct avec de grands investisseurs institutionnels et privés. Elle gère en outre une gamme de fonds ouverts au public qui peuvent être souscrits à partir de tout intermédiaire financier.

Nous contacter

4, rue Berryer
75008 Paris, France

+33 1 53 93 38 30

+33 1 53 53 99 91


www.financieredelacite.com