Journal

Actualités

Brexit : et si le vrai perdant, c'était l'Europe ?

Emmanuel Sales

Emmanuel Sales, Président

10/04/2019
La presse dominante ne cesse de prédire le pire aux Britanniques. Mais en cas de Brexit dur, les risques sont au moins partagés. Pour des raisons qu'elle s'est largement auto-infligée, l'Europe connaît sa troisième récession industrielle depuis la crise financière, la zone euro demeure toujours inachevée, la déflation menace alors que la BCE n'a pas reconstitué ses réserves. Une rupture sans accord frappera durement les entreprises qui commercent avec l'Angleterre, ou qui y ont délocalisé une partie de leur production. Aussi le principal institut de conjoncture allemand a-t-il récemment alerté contre l'esprit de système qui règne à Bruxelles. L'Allemagne, disait Bismarck, a intérêt à abattre ses cartes le plus tard possible. A. Merkel qui en est la plus fidèle émule imposera-t-elle un accord à la onzième heure ? Il faut le souhaiter, car avec son niveau d'endettement, la zone euro résistera difficilement à une nouvelle crise financière.​​

​Emmanuel Sales


Articule publié dans la revue Valeurs Actuelles du 11 avril 2019 dans la rubrique Conjoncture (p.48)

La Financière de la Cité propose un service de gestion d’actifs pour compte de tiers. Elle développe en priorité des relations d’affaires en direct avec de grands investisseurs institutionnels et privés. Elle gère en outre une gamme de fonds ouverts au public qui peuvent être souscrits à partir de tout intermédiaire financier.

Nous contacter

4, rue Berryer
75008 Paris, France

+33 1 53 93 38 30

+33 1 53 53 99 91


www.financieredelacite.com