• + 33 1 53 93 38 30
  • |

Journal

Lettre FDC Transatlantique

WebLibrary.Model.Marketing.SpUserModel
Bruno Demontrond, Gérant de portefeuilles
16/07/2018

Dans la période de doutes actuelle, les publications de résultats des entreprises vont jouer le rôle de juge de paix.

Nous serons particulièrement attentifs à l'impact des coûts des matières premières et à la hausse des salaires sur le profil de rentabilité des entreprises. Pour mémoire, nous n'avons pas réellement connu de baisse des marges depuis 2010.

Notre stratégie d'investissement prend, entre autres, comme hypothèse un début de dégradation des marges. Nous privilégions les entreprises peu sensibles à l'augmentation des coûts de production en raison de leur fort levier opérationnel.

A titre d'exemple, les grandes sociétés pétrolières demeurent l'un des positionnements les plus attractifs. Le secteur est porté par de solide fondamentaux à la suite d'un sous-investissement sur les quatre dernières années, par une forte génération de résultats opérationnels à ce niveau de prix du baril, par un dividende élevé (>4%) et il offre une certaine protection contre la hausse des anticipations d'inflation aux Etats Unis.

 

Contexte macroéconomique

Les dernières publications économiques valident le cadre d'investissement croissance mondiale et hausse des prix aux Etats Unis.

Les cours du pétrole ont connu une forte progression sur la seconde quinzaine de juin (WTI +15% à 75,5$) dans un contexte de tensions entre l'Iran et les Etats Unis. L'Iran perturberait les livraisons de pétrole des pays voisins si Washington mettait à exécution son projet de sanctions. Des responsables iraniens ont menacé par le passé de bloquer le détroit d'Ormuz en réponse aux mesures de rétorsion américaines vis-à-vis de l'Iran. De son côté, l'Arabie Saoudite a répété être prête à utiliser sa capacité de production disponible, estimée à 2 millions de barils par jour, pour augmenter l'extraction de brut dans le but d'équilibrer le marché.

Les dernières statistiques économiques publiées par la Chine et l'Inde s'améliorent. L'enquête chinoise dans les services connait un plus haut de 4 mois. Le PMI indien dans les services repasse au-dessus du seuil symbolique des 50 en juin, à 52,6 contre 49,6 en mai.

Sur le plan de l'inflation aux Etats Unis, les indices des prix à la consommation enregistre en juin leur plus forte hausse annuel à +2,9% depuis février 2012.

Gestion du fonds

JP Morgan Chase publie au 2ème trimestre 2018 un chiffre d'affaires en hausse de 6% à 28,39 milliards de dollars (vs. 27,34Mds$ estimé) ainsi qu'un bénéfice en hausse de 18,3% sur un an à 8,32 milliards de dollars en raison à la fois de taux d'intérêt plus élevés et d'un allègement de la fiscalité. Les bénéfices par action ressortent à 2,30$ (vs. 2,22$ estimé). Par ailleurs, JP Morgan profite du rebond de l'activité de courtage (+13% sur un an), alimentée entre autres par une plus forte volatilité sur les marchés financiers. Les prêts octroyés sont en hausse de +7% sur un an et les dépôts progressent de +5%. Les provisions pour risques de crédits se stabilisent sur un an à 1,21 milliard de dollars (vs. 1,48Md$ estimé).

Citigroup publie au 2ème trimestre 2018 un chiffre d'affaire en hausse de 2% sur un an à 18,47 milliards de dollars (vs. 18,54Mds$ estimé) ainsi qu'un bénéfice en hausse de 16% sur un an à 4,49 milliards de dollars. Citigroup améliore sa profitabilité grâce à la baisse de son taux d'imposition et à la progression de son activité dans la banque de détail. Les bénéfices par action ressortent à 1,62$ (vs. 1,56$ estimé). Les prêts octroyés et les dépôts sont en hausse de +4% sur un an.

Vie des valeurs en portefeuille

Industrie

L'industriel chinois Weichai augmente une nouvelle fois sa participation dans Kion, passant de 43% à 45% du capital. L'objectif de Weichai est d'améliorer la compétitivité de Kion, sa croissance internationale et sa capacité de production.

Technologie

Nokia a annoncé la signature d'un contrat de 1 milliard d'euros (équipement mobile, logiciel et services) avec China Mobile. Cet accord rassure les investisseurs sur les craintes concernant l'accès au marché chinois faisant suite aux tensions commerciales liées à l'accès de ZTE et Huawei au marché américain.

Energie

BP Plc est bien placé pour remporter l'appel d'offres sur les activités américaines de BHP Billiton dans le pétrole de schiste, suite son offre s'élevant à 10 milliards de dollars.  

Consommation cyclique

Michelin rachète le canadien Camso pour 1,45 milliard de dollars. Camso fabrique et distribue des pneus de spécialité (comme des chenilles pour des machines agricoles ou de chantier).


Opérations récentes

Nous maintenons notre biais nettement « Value ». Géographiquement au 30 juin 2018, le poids des Etats-Unis est de 46% et celui de l'Europe de 54% (41% Zone euro, 13% Royaume-Uni). Le fonds FDC Transatlantique est entièrement investi.

Nous avons cédé les positions en Glencore à la suite de l'annonce d'une enquête du ministère de la justice sur des faits de corruption. Le risque d'amende encouru ôte beaucoup de visibilité au titre. Par ailleurs, nous renforçons notre exposition au secteur bancaire américain avec l'introduction d'une ligne sur JP Morgan.

 

…Bonnes Vacances à tous, prochaine publication le 15 septembre.

 

Bruno DEMONTROND, Responsable gestion actions internationales


La Financière de la Cité propose un service de gestion d’actifs pour compte de tiers. Elle développe en priorité des relations d’affaires en direct avec de grands investisseurs institutionnels et privés. Elle gère en outre une gamme de fonds ouverts au public qui peuvent être souscrits à partir de tout intermédiaire financier.

Journal


Nous contacter

4, rue Berryer
75008 Paris, France

+33 1 53 93 38 30

+33 1 53 53 99 91


www.financieredelacite.com